Zum Inhalt springen

De la production de fonte à l'acier

La naissance de Von Roll date de 1804. Franz Peter Ludwig Leo Freiherr von Roll von Emmenholz créa à cette époque une fabrique de faïence dans les villages soleurois de Matzendorf et d’Aedermannsdorf. Peu de temps après, il jeta son dévolu sur les activités sidérurgiques et investit du capital dans l’usine de fonte et d’extrait de minerais appartenant autrefois à la famille Thaler. Quelques dix ans plus tard, lorsque les actionnaires français se sont retirés du projet, tout espoir de développement rapide s’est évanoui. Il manquait tout simplement les fonds pour mener à bien le fonctionnement de l’usine. Ludwig Von Roll parvint tout de même à sauver la société grâce à l’aide de l’intercesseur Josef Lack. Le banquier de Bâle Emanuel La Roche fournit les moyens financiers nécessaires, aidant ainsi à alléger la lourde dette.

 

En 1818, la fonte était déjà retravaillée en acier à Gerlafingen. L’élan de Von Roll fût freîné par la crise économique française de 1826/27. Puis suivirent 40 ans durant lesquelles la société profita pleinement de l’industrialisation et de la forte demande d’acier. Le premier laminoir à tôle fut mis en service en 1836 à Gerlafingen. Cependant, la guerre de 1870/71 n’épargna pas Von Roll qui dût faire face à une nouvelle crise et licencier de nombreux ouvriers. Le redressement économique qui suivit permit finalement à la société de s’expandre. Dans les années 1880, l’usine de Gerlafingen importait par voie fluviale sa matière première, à savoir des blocs d’acier pré-laminés et des billettes, de France, d’Allemagne et du Luxembourg. Au fil du temps, ce sont même les produits finis qui furent importés de l’étranger en Suisse en lieu et place des produits semi-finis. Malgré le « rapport de force défavorable » resté gravé dans les annales, le laminoir de Gerlafingen parvient à s’affirmer. La première aciérie voit le jour en 1916 ce qui permet à la production de l’acier d’augmenter d’année en année. Ce fut difficile d’importer de la matière première de l’étranger à Gerlafingen pendant la première guerre mondiale. Mais durant la Second Guerre Mondiale Von Roll a pu en grande partie alimenter la Suisse en fer et en acier.

Dans la période d’apogée de l’aciérie, à savoir dans les années 60 du siècle dernier, quelques 3000 personnes gagnaient leur pain sur ce site industriel. L’orientation vers des marchés spécifiques et le progrès technique ont conduit à une stabilisation des effectifs, avec aujourd’hui 500 d’employés et 35 apprentis. La production a augmenté son volume sur la même période. Suite à une réorientation stratégique,  Von Roll AG a vendu son secteur de produits d’aciers à la société Von Moos AG en 1996, aujourd’hui connue sous le nom de Swiss Steel AG. En 2003, ces deux entreprises furent reprises par Schmolz und Bickenbach. Enfin, le rachat de Stahl Gerlafingen par le groupe italien Beltrame en 2006 permit une intégration au sein d’un groupe de dimension internationale, prospérant sur le marché des aciers profilés.